Trading

Les marchés alimentés par la blockchain agiront comme un stéroïde sur l’investissement de masse

Blockchain Investissement Participatif

Les créateurs de cette nouvelle génération d’actifs numériques entièrement réglementés ont pour objectif de reconfigurer la manière dont l’argent est levé – et de laisser derrière eux l’époque des ICOs imparfaites.

Du crowdfunding, mais pour des médicaments prometteurs contre le cancer ou ce genre de produits. C’est comme une campagne Kickstarter, mais au lieu d’un souvenir ou d’un accès spécial au produit, vous obtenez une part réelle des ventes futures potentielles du médicament. Cela vous tente ? La société de biotechnologie Agenus veut vous donner cette chance – et c’est désormais possible grâce à la technologie blockchain.

En effet (et si tout se passe comme prévu), Agenus deviendra bientôt la première société de biotechnologie à émettre un actif cryptographique basé sur une chaîne de blocs, une “sécurité numérique”. Selon l’annonce de la société en janvier, cet actif représentera “une partie des futures ventes américaines potentielles.” d’un médicament appelé inhibiteur PD-1, qui fait actuellement l’objet d’essais cliniques. Pour commencer, les contraintes réglementaires limiteront les investissements aux investisseurs et aux institutions financières fortunés. Mais l’objectif à long terme est de le rendre accessible à un groupe de personnes aussi large que possible.

Bien qu’il s’agisse de la première entreprise de biotechnologie à se lancer concrètement, Agenus est loin d’être la seule à avoir eu cette idée. Le rêve est que les blockchains puissent démocratiser la collecte de fonds en émettant et en gérant toutes sortes d’actifs plus rapidement, à moindre coût et de manière plus transparente que les institutions financières traditionnelles. En théorie, cela permettra de connecter un plus grand nombre de sociétés et d’entreprises à un plus grand bassin d’investisseurs potentiels. Dans le futur idéalisé de l’investissement de masse alimenté par la blockchain, les deux côtés du marché seront gagnants. Une relation win-win.

Agenus Investissement

Plusieurs sociétés de capital-risque ont déjà émis des actions basée sur la blockchain. Les promoteurs immobiliers se lancent également dans le grand bain. En août dernier, les investisseurs ont acheté pour 18 millions de dollars d’Aspencoins, qui représentent les actions immobilières d’un hôtel de luxe dans le Colorado, lors d’une vente promue par le site de financement participatif Indiegogo. En novembre, la plate-forme d’émission de tokens Harbor a vendu 20 millions de dollars d’actions numériques dans un complexe de logements hors campus de l’Université de Caroline du Sud. Certaines entreprises tentent même de créer un marché pour les tokens qui représentent des portions d’oeuvres d’arts.

En ce qui concerne Agenus, le problème qu’elle essaie de résoudre est que les sociétés de biotechnologie ont souvent du mal à collecter des fonds pour développer de nouveaux médicaments et les commercialiser. Cela se produit car le processus est non seulement risqué (recherche qui n’aboutit pas) mais aussi très coûteux. Agenus parie que son nouveau token crypto, baptisé Biotech Electronic Security Token (BEST), sera plus attrayant pour les investisseurs que les instruments de financement traditionnels issus de la biotechnologie. Le “ticker” est en tous cas magnifique selon moi, quoi de mieux que BEST 😉

Autre point positif : la possibilité de les échanger sur certaines places de marchés Internet, dont les premiers noms devraient bientôt être communiqués, est particulièrement intéressante. La nouvelle approche, selon le PDG Garo Armen, pourrait potentiellement «révolutionner le financement du développement des médicaments».

Marketplace via blockchain

Mais pour les nombreux passionnés de blockchain (dont nous sommes), l’objectif est bien plus vaste: révolutionner tous les marchés de l’investissement et même en créer de nouveaux. Et avant de lever les yeux au ciel, considérez ceci : les blockchains se sont DEJA révélées être des outils phénoménaux pour amasser des fonds. Il suffit de regarder quelques mois en arrière et le boom des ICO en 2017/début de 2018. Ces projets levaient facilement des centaines de millions de dollars du jour au lendemain en émettant des actifs basés sur des chaînes de blocs. Le problème est que bon nombre de ces organisations étaient probablement illégales, du moins dans des pays comme les États-Unis, où ils appliquaient des lois en vigueur depuis des décennies conçues pour protéger les investisseurs contre la fraude. Cependant, il existe des voies alternatives pour émettre légalement des actifs basés sur la blockchain.

Qu’ils aient émis ou envisagent d’émettre des «valeurs numériques», des «valeurs symbolisées» ou des «security tokens» (choisissez votre mot à la mode), c’est basiquement ce qu’Agenus et tout autre projet de ce type cherchent à réaliser : un ICO qui suit les règles.

Related posts
Trading

Carl Menger sur la durabilité des devises : une leçon pour les cryptos?

Trading

Apprenez à trader des cryptos gratuitement avec Altcoin Fantasy

Trading

Que retenir de mars 2019 sur le marché de la crypto ?

Trading

3 cryptos dans lesquelles il est encore temps d'investir

Recevez notre newsletter et restez informé



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *