Vous êtes dans la rubrique
Actualités

VK, le Facebook russe, pourrait lancer sa propre crypto

Crypto VK.com

Le réseau social russe le plus populaire, VK.com (pour VKontakte) envisage sérieusement de lancer une crypto-monnaie, selon les médias russes. Cette crypto serait utilisée comme récompense pour les articles de blog postés et pour l’achat de stickers sur VK.

L’info provient du média russe RNS mais ils mentionnent tout de même que rien n’est encore officiel ou acté.

Ce qui semble sûr par contre c’est que VKontakte tient à mettre en place un système de récompenses pour ses utilisateurs. Les récompenses pourraient être payées avec cette nouvelle pièce crypto. Chaque utilisateur pourraient également gagner ces tokens en effectuant diverses activités sur la plate-forme.

Les tokens serviront aussi pour l’achat de stickers, de cadeaux virtuels ou à des échanges avec d’autres utilisateurs via VK Pay, la plate-forme de paiement électronique développée par VK lancée l’été dernier. Ce qui fait totalement sens. VK va motiver ses utilisateurs à créer plus de contenus afin d’être payé, et les utilisateurs vont leur rendre une part de ces gains en achetant sur le site. Le tout en faisant grimper la valeur du token sur le marché (car plus il sera utilisé à large échelle plus il devrait prendre de valeur).

VK Crypto

Une partie du projet consiste également à permettre aux utilisateurs de faire des dons aux créateurs du contenu qu’ils souhaitent remercier ou pour les encourager à écrire davantage. Gagner des tokens sera aussi possible après avoir laissé des commentaires sous certains messages. Un peu sur le même principe que Qurito.

Pour l’instant aucun commentaire officiel de la part de VK. Mais l’on notera que VK a été créé par Pavel Durov, qui est aussi fondateur de l’appli Telegram. Or cette dernière est plutôt avancée dans le domaine de la crypto. Elle a effectué une ICO qui a très bien marchée l’an dernier et cela dans le but de créer sa propre plateforme décentralisée.

En guise de rappel, Pavel Durov avait dû abandonner les commandes du réseau VK en raison de désaccords avec le gouvernement russe. Ce dernier lui avait demandé de partager des données personnelles d’opposants politiques (utilisateurs du réseau). Demande que Durov s’était refusé d’honorer, suite à quoi il avait été poussé hors du pays.

Articles Similaires

Le HTC Exodus-1 permet de stocker et échanger des cryptos

Belfast va lancer une crypto spécifique à la ville

Le Bitcoin arrive sur la montre Apple

Ripple et IBM parmi les membres fondateurs de l'IATBA

Recevez notre newsletter et restez informé


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *